Bienvenue au centre de phytothérapie Lesplantesafricaines +229 99 546 463. Médecine par les plantes - Guérison par les plantes - Recettes d'Afrique
Paiement en ligne sécurisé par PayPal. Représentation dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

Fibrome traitements

FIBROMES UTÉRINS : TRAITEMENTS MÉDICAUX

Définition et aperçu

Les fibromes sont des croissances cellulaires anormales dans l'utérus (utérus). Les fibromes, également connus sous le nom de fibromes utérins, de myomes, de fibromiomes, de fibro-léiomyomes ou de léiomyomes utérins, sont assez courants, avec trois femmes sur quatre estimées souffrir de cette condition. Bien que les fibromes soient une condition potentiellement non cancéreuse et que la possibilité que ces conditions conduisent au cancer (léiomyosarcome) soit très faible, cette condition peut causer de nombreux problèmes tels que gonflement de l'estomac, douleur pendant les menstruations, problèmes urinaires et même empêchant des naissances normales

TRAITEMENT NATUREL DAWABIO

Le traitement naturel que nous vous proposons pour guérir définitivement des fibromes utérins est constitué de plusieurs tisanes faites à base de plantes. Ce remède a prouvé son efficacité avec des dizaines de cas résolus. Il est spécialement pensé pour les patientes qui n’ont pas envie d’avoir recours à la chirurgie. Cliquez ici pour découvrir notre traitement naturel :

fibromes utérins

 

TEL /WHATSAPP : 0033644661758 ou 0022990312738

Les fibromes peuvent être si petits qu'ils sont difficiles à voir à l'œil nu, ou si gros qu'ils peuvent endommager la forme de l'utérus. Il est normal que les fibromes changent de taille. Certains peuvent même croître et rétrécir rapidement.  Il existe quatre types de fibromes différents:

  • Fibroid subserosa - Ce type pousse à l'extérieur de la paroi utérine
  • Fibromes sous-muqueux - Ce type pousse sous la surface de l'utérus mais peut se développer pour s'étendre à l'utérus
  • Fibromes myométriaux - Ce type peut être trouvé dans la paroi musculaire utérine
  • Fibromes pédiculés - Ce type se développe à l'extérieur de l'utérus, mais se fixe aux tiges ou à la base de l'utérus

Les fibromes utérins sont principalement formés de tas de fibres musculaires denses, mais la véritable cause de cette condition est incertaine. Cette condition se développe après la puberté et sa croissance dépend des niveaux d'oestrogène. Les femmes avec des niveaux élevés d'oestrogène ont généralement des fibromes plus gros, mais lorsque la quantité d'oestrogène diminue, la taille des fibromes diminue également. Habituellement, le fibrome disparaît après la grossesse car la taille de l'utérus redeviendra normale.

Un ou plusieurs fibromes peuvent se développer dans l'utérus. S'il y a trop de fibromes, cette condition est appelée léiomyomatose utérine diffuse.

Causes des fibromes

La cause exacte de l'apparition des fibromes est inconnue. Certains experts pensent que cette condition est causée par des anomalies génétiques, des anomalies du système vasculaire / vasculaire, la réponse de certains tissus aux blessures et certaines protéines qui affectent le taux de prolifération cellulaire.

Les antécédents familiaux sont également un facteur car les fibromes se développent généralement dans les membres d'une même famille. La race peut également être un facteur. Il est connu que les femmes en Afrique sont plus à risque de développer ce type de tumeur que les femmes d'autres races.

Symptômes principaux

Les symptômes les plus communs trouvés sont:

  • Constipation / Constipation
  • Mictions fréquentes
  • Douleur pendant les règles qui dure sept jours ou plus
  • Saignements abondants pendant les menstruations
  • Douleur dans l'os lombaire
  • Difficulté à uriner
  • Douleur dans les jambes et le dos
  • Pression sur le rectum
  • Difficulté à déféquer
  • Flatulence
  • Douleur pendant les rapports sexuels

Les fibromes peuvent également interférer avec la grossesse. Certaines personnes croient que les fibromes sont l'une des causes de l'infertilité. Les femmes qui ont des fibromes peuvent également rencontrer des problèmes pendant la grossesse, car cette condition peut provoquer des fausses couches . Les fibromes peuvent également interférer avec la naissance. Si la taille du fibrome est trop grande, une césarienne sera recommandée.

Les fibromes sont généralement connus lors de l'examen de l'intérieur du vagin, après un examen à l'aide d'ondes sonores à ultrasons ou après avoir pris des photos, confirmer la présence de fibromes.

  • Ondes sonores ultrasoniques - Un émetteur d'ondes ultrasonores peut être inséré dans le vagin ou placé sur l'os lombaire pour prendre des images des fibromes.
  • IRM - Si le diagnostic n'est toujours pas clair, l'IRM peut être effectuée pour obtenir une image plus détaillée.
  • Biopsie utérine - Si le médecin ne sait toujours pas si la croissance a le potentiel d'être cancéreuse ou non, il peut alors prélever un échantillon de tissu utérin (biopsie utérine). Cette procédure consiste à prélever des tissus de l'utérus par le vagin ou la chirurgie.
  • Hystérosalpingographie - La radiographie reconnaît un dispositif d'immersion qui est inséré dans le vagin et le col de l'utérus. L'outil produira une image de l'utérus et des trompes de Fallope.
  • Sonohisterogram - Cette procédure implique l'utilisation d'un émetteur d'ondes sonores à ultrasons et de l'eau qui est insérée dans le vagin. Cela peut déterminer la présence de fibromes qui ne sont pas détectés par les ondes ultrasonores ordinaires.
  • Hystéroscopie - Cette procédure utilise un tube équipé d'une caméra, appelé endoscope. Un endoscope est inséré dans le vagin pour prendre des photos de l'intérieur de l'utérus. Cependant, l'hystéroscopie ne peut pas reconnaître les fibromes qui se développent à l'extérieur de la paroi utérine.                                                   Médicaments
  • Les médicaments agissent sur la régulation du cycle menstruel pour réduire les symptômes (notamment les saignements menstruels abondants), mais ils ne diminuent pas la taille du fibrome.
  • Trois solutions se présentent aux femmes qui ont des fibromes gênants :
  • - le stérilet (Mirena®). Il ne peut être implanté dans l’utérus qu’à condition que le fibrome ne soit pas sous-muqueux (contre indication formelle) et les fibromes ne soient pas trop gros. Ce stérilet libère progressivement un progestatif qui entraîne une diminution importante des saignements. Il doit être remplacé tous les cinq ans.
    - l’acide tranexamique (Exacyl®) peut être prescrit pendant la durée des saignements.
    - l’acide méfénamique (Ponstyl®), un anti-inflammatoire peut être prescrit pendant le saignement.
  • En cas de fibrome trop volumineux ou d’hémorragies graves, d’autres médicaments hormonaux peuvent être prescrits pour diminuer la taille du fibrome avant l’opération chirurgicale. Un complément en fer peut être prescrit aux femmes qui souffrent d’hémorragie importante, afin de compenser la perte en fer dans leur organisme.
  • Le traitement préchirurgical des fibromes utérins.
    - Les analogues de Gn-RH (gonadoréline ou gonadolibérine). La Gn-RH (Lupron®, Zoladex®, Synarel®, Decapeptyl®) est une hormone qui permet de réduire le taux d’oestrogènes jusqu’au même niveau que celui d’une femme ménopausée. Par conséquent, ce traitement peut diminuer la taille des fibromes de 30 % à 90 %. Ce médicament provoque une ménopause temporaire et s’accompagne de symptômes, comme des bouffées de chaleur et une baisse de la densité osseuse. Ses effets indésirables sont nombreux, ce qui limite son usage à long terme. La Gn-RH est donc prescrite à court terme (moins de six mois) dans l’attente d’une chirurgie. Le médecin ajoute parfois la tibolone (Livial®) aux analogues de la Gn-RH.
  • - Danazol (Danatrol®, Cyclomen®). Ce médicament inhibe la production d’oestrogènes par les ovaires, ce qui a normalement pour conséquence d’interrompre les cycles menstruels. Il peut aider à réduire les saignements, mais ses effets indésirables sont pénibles : prise de poids, bouffées de chaleur, augmentation du taux de cholestérol, acné, pilosité excessive... Il est efficace sur 3 mois, pour réduire les symptômes des fibromes, mais aucune étude n’a évalué son efficacité sur plus longtemps. Il semble présenter plus d’effets indésirables et moins d’efficacité que les analogues de la GnRH. Il n’est donc plus recommandé.

 

 

Ajouter un commentaire