Bienvenue au centre de phytothérapie Lesplantesafricaines +229 99 546 463. Médecine par les plantes - Guérison par les plantes - Recettes d'Afrique
Paiement en ligne sécurisé par PayPal. Représentation dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

Infertilite de couple

Cryptozoospermie : témoignage et traitement naturel

La cryptozoospermie est une forme compliquée d'oligozoospermie (une faible concentration de spermatozoïdes pour 1 ml de liquide séminal est inférieure à 2 ml), dans laquelle le nombre de spermatozoïdes est extrêmement faible . Des échantillons uniques, et en aucun cas toujours complets et viables, ne peuvent être détectés qu'après concentration de sperme par centrifugation. Le matériau est appliqué sur un grand nombre de lames, dont chacune est soigneusement examinée pour la présence de cellules germinales. S'ils ne peuvent pas être trouvés, l'azoospermie est diagnostiquée - l'absence complète de sperme.

Avec la cryptozoospermie, une grossesse naturelle n'est possible que dans 3% des cas. Certains couples parviennent vraiment à concevoir un enfant avec un petit nombre de spermatozoïdes, et sans trop d'effort.

Traitement naturel de la cryptozoospermie

Le traitement naturel que nous vous proposons pour guérir la cryptozoospermie est composé de tisanes naturelles. C’est un remède naturel, efficace, et durable qui vous permettra de vaincre la cryptozoospermie. Ces plantes sont reconnues comme étant les plus efficaces au monde pour guérir la cryptozoospermie. Elles permettent d’améliorer la qualité et la quantité du sperme. Ces plantes aideront aussi votre corps à s’adapter à des situations stressantes et contribue aussi à la santé du système immunitaire.

Notre remède naturel est la solution miracle pour guérir naturellement la cryptozoospermie. Il est souvent payant de sortir des sentiers battus et de suivre les solutions que nous offre la nature. C’est le secret pour guérir naturellement et définitivement.

Pour mieux cerner son mode d'action, nous vous invitons à cliquez sur le l'image ci-dessous ou à contacter nos experts au +229 99 546 463 (Disponible aussi sur WhatsApp).

Traitement naturel cryptozoospermie

Découvrez la vie de certaines personnes souffrant de cryptozoospermie

Témoignage receuilli sur la passerelle

Bonjour à tous,

Ceci est mon premier message posté sur La Passerelle et je ne sais par où commencer. J’ai lu vos différents témoignages, et entre des démarches longues et fastidieuses, j’ai entrevu de petites lueurs d’espoirs qui ce soir, me font chaud au cœur.

Nous venons d’apprendre mon conjoint et moi-même, suite à un spermogramme, qu’il a une cryptozoospermie. Nous n’avons les résultats du laboratoire entre nos mains que depuis quelques heures. Bien incapables de les interpréter, nous avons pris contact avec le docteur qui a prescrit l’examen, docteur que nous avions rencontré au service PMA du CHU de notre ville, après une période d’essai infructueuse. Et, la nouvelle est brutale…

J’ai arrêté la pilule depuis septembre 2006. Ma gynécologue, au demeurant charmante, n’a jamais jugé utile de nous faire faire des examens. Pour elle, l’inquiétude et les tests éventuels ne pourraient être prescrits qu’après 24 mois d’essais. Etant de nature impatients, nous avons-nous même pris rendez-vous pour une consultation. Nous avons donc eu notre premier rendez-vous au mois de mai dernier. C’est au cours de sa longue série de questions, que mon conjoint lui apprend qu’il a été opéré des deux testicules avant ses 5 ans, car il avait une ectopie testiculaire (bourses non descendues suffisamment). Le docteur nous a donc prescrit une prise de sang pour moi, au 3e jour de mes règles et une hystérographie, et un spermogramme pour mon homme. Mes analyses de sang reçues, il n’y a rien à dire. Mon taux de FSH et consorts sont compris dans les valeurs de référence. Mon hystérographie n’a quant à elle pas encore eu lieu, je dois m’y rendre dans une semaine environ (ma date de rendez-vous dépendant de ma date de règle).

Je viens donc à ce qui nous bouleverse ce soir, le spermogramme. Philippe (mon ami), l’a réalisé le 27 mai dernier. Les analyses nous sont parvenues aujourd’hui par courrier directement du laboratoire, avec comme mention « interprétation : cryptozoospermie, TMS irréalisables ». Philippe s’est effondré avant même de connaître le sens exact de ce mot. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai téléphoné au laboratoire qui m’a dit que seul le docteur qui avait prescrit cet examen pouvait nous en donner une lecture. J’ai ensuite appelé le service PMA, qui ferme ses portes le vendredi à 16h30. J’ai alors insisté pour avoir notre docteur, je ne me voyais pas rester à gamberger tout le week-end sans savoir exactement ; avec pour seule lecture médicale Internet. J’ai réussi à avoir le docteur, qui se trouvait en salle de naissance. Quand je me suis présentée au téléphone et que j’ai donné le nom de Philippe, son ton a changé et elle m’a dit qu’elle nous avait envoyé un courrier aujourd’hui pour nous expliquer et qu’il était délicat de s’entretenir au téléphone. Face à mon insistance, elle a pris le temps de tout m’expliquer, et les répercussions. Ce spermogramme laisse présager de la stérilité de Philippe. Un deuxième spermogramme, à réaliser en septembre, pourra alors, corroborer ou pas ce premier résultat. La cause de cette stérilité découle pour le docteur de l’ectopie testiculaire et de l’opération subie. Ce flot d’information m’a bouleversé, et Philippe était face à moi et me regardait impuissant, je suis tellement désolée de ce qui nous arrive. Au téléphone, j’ai essayé de reprendre le dessus et j’ai posé La question… « Concrètement, ça veut dire quoi ? » La réponse a été aussi abrupte que la question. Le docteur m’a expliqué que nous n’avons pas ou peu de chance de voir une grossesse arrivée naturellement, et que seulement après toute une batterie d’examens, nous pourrons envisager les deux solutions suivantes :

Dans le meilleur des cas, une FIV s’il est possible d’isoler des spermatozoïdes vivants et mobiles

Dans le pire des cas, et je ne veux pas pour l’heure l’envisager, on ne pourra pas faire un enfant avec le sperme de Philippe

Voila, je crois avoir résumé toutes les informations actuellement en notre possession.

Notre sentiment est que nous sommes dévastés. Cette chose si simple à faire, que de donner la vie, se révèle impossible ou quasi impossible pour nous. A 26 et 30 ans, nous n’avions jamais pensé que cela nous arriverait. Comme la maladie, nous ressentons cela comme une injustice et nous sommes véritablement abattus. Philippe est sorti courir avec son lecteur MP3, il n’a pas envie de me parler, ni même de me regarder dans les yeux. Il se sent coupable, il est démoralisé et pense qu’il ne verra jamais ce petit être tant attendu : une moitié de lui et une moitié de moi. De mon côté, je suis devant mon écran d’ordinateur et j’ai écris ces lignes. Cela ne me soulage pas, mais je réalise enfin ce qui m’arrive. L’écrire, l’enregistrer et l’envoyer sur ce site, me fait prendre conscience de la véracité de la nouvelle.

Nous avons parlé de nos examens autour de nous, famille et quelques amis proches. Nous pourrons faire patienter les gens, mais bientôt, il faudra le dire… Nous redoutons, surtout Philippe, de parler de cette stérilité.

J’ai envie de me battre, de faire tous les examens, j’ai envie d’y croire. Il faut qu’on arrive à trouver des spermatozoïdes et qu’on fasse une FIV. Ca marchera, il faut que ça marche. Notre désir d’enfant est bien sur très fort, dois-je le préciser… Je suis sure d’une chose : nous aurons un enfant un jour, et peut être même plusieurs. Seulement aujourd’hui, j’ai le sentiment que nous sommes au pied d’une immense montagne que nous devons gravir. Si par malheur, nous n’avions pas la possibilité de trouver des spermatozoïdes valides, et que Philippe ne puisse donner la vie, cela va être terrible. De mon côté, je dois subir mon hystérographie, peut être, aurons-nous d’autres surprises… Je n’ose le penser. Nous allons maintenant tenter de digérer cette première information et reprendre le dessus, pour vaincre cette épreuve à bras le corps. Cela va être long, mais nous sommes jeunes, amoureux, en bonne santé, alors, nous devons nous battre. Avoir un enfant est encore du domaine du possible.

Merci à tous ceux qui liront ce témoignage. Partager mon chagrin avec des personnes qui ne nous connaissent pas, me semble moins douloureux que le regard que porteront nos proches.

Bonne soirée,

- - -
L'équipe LESPLANTESAFRICAINES a t-elle répondu à toutes vos interrogations à travers cet article?
Laissez nous un commentaire en guise de réponse ou contactez nous via WhatsApp au +229 99 546 463.
- - -

Lire aussi: 
HYDROPISIE DES TESTICULES : TRAITEMENT ALTERNATIF
10 moyens naturels pour surmonter l' infertilité masculine due au problème de cryptozoospermie
REMEDE NATUREL CONTRE EJACULATION PRECOCE
Hydrocèle et Varicocèle : Plantes médicinales​

 

Témoignage cryptozoospermie

Ajouter un commentaire