Bienvenue au centre de phytothérapie Lesplantesafricaines +229 99 546 463. Médecine par les plantes - Guérison par les plantes - Recettes d'Afrique
Paiement en ligne sécurisé par PayPal. Représentation dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

Polype uterin

LA CHIRURGIE DES POLYPES UTÉRINS: Traitement pour les soigner naturellement

  • Par
  • Le Lun 23 déc 2019 à 12:18
  • 0 commentaire

  Un polype est une excroissance de l’endomètre (muqueuse qui recouvre la paroi utérine), survient chez les femmes qui souffrent d’un excès d’œstrogènes ou d’une insuffisance de progestérone. En dehors de la grossesse, la présence de polypes se traduit, le plus souvent, par des règles abondantes ou des saignements en dehors des règles. C’est pourquoi le diagnostic est souvent posé à la suite d’une consultation pour saignements ou dans le cadre d’un bilan de fertilité. Une intervention chirurgicale, sous hystéroscopie, est alors proposée à la patiente afin de détruire le polype car il peut empêcher la nidation. Il sera ensuite analysé, mais s’avérera bénin dans la plupart des cas.

Traitement naturel

Un traitement traditionnel est disposible pour soigner définitivement les polypes. .Ce traitement fera disparaitre tous les symptômes des polypes utérin et maintiendra également vos organes génitaux en santé. C'est un traitement composé à 100% de tisane et sans risque ni effet secondaire. Pour découvrir ce produit, cliquez sur l'image en dessous

Traitement naturel par les plantes medicinales contre les polypes utérins

Nos contacts: +33644661758 ou +22990312738

Les symptômes des polypes utérins

Les symptômes des polypes utérins chez chaque patient sont différents. Certains symptômes courants que les victimes peuvent ressentir comprennent:

  • Menstruations irrégulières, par exemple la distance du cycle menstruel qui est trop proche. La distance normale du cycle menstruel est de 21 à 35 jours.
  • Menstruations prolongées ou saignements excessifs ( ménorragie ).
  • Saignement en dehors du cycle menstruel.
  • Saignement après la ménopause.
  • Difficile ou ne peut pas tomber enceinte (infertilité).

Toutes les personnes atteintes de polypes utérins ne présentent pas les mêmes symptômes. Parfois, il y a des malades qui ne ressentent même aucun symptôme. Par conséquent, des contrôles réguliers sont également très importants.

Les causes et facteurs de risque des polypes utérins

La cause des polypes utérins n'est pas encore connue avec certitude. Un facteur qui pourrait déclencher l'émergence de cette maladie est un changement mensuel des niveaux d' oestrogène .

En plus des facteurs supposés en être la cause, plusieurs conditions peuvent augmenter le risque de polypes utérins chez une femme. Certains d'entre eux comprennent:

  • L'âge. Le risque de polypes utérins est plus élevé chez les femmes en période pré-ménopausique ou déjà en ménopause, qui se situe vers 40-50 ans.
  • L'obésité .
  • Prenez des médicaments contre le cancer du sein, comme le tamoxifène .
  • Hypertension .

Diagnostic des polypes utérins

Au cours du diagnostic, le médecin demandera les symptômes que le patient ressent, en particulier ceux concernant le cycle menstruel chaque mois. En cas de suspicion de polypes utérins, le médecin recommandera généralement un examen plus détaillé pour confirmer le diagnostic. Les types de contrôles pouvant être effectués comprennent:

  • Échographie transvaginale,  pour voir l'état de la paroi de la paroi de l'utérus ou de l'endomètre. Les polypes seront considérés comme un épaississement de la paroi interne de l'utérus.
  • Hystéroscopie . Cet examen est effectué pour vérifier l'état de l'utérus et détecter la présence de polypes à l'aide d'un appareil sous la forme d'une caméra et d'une petite lampe montée sur un tuyau lisse. L'image capturée par la caméra est ensuite affichée sur le moniteur.
  • Curette ou biopsie de la paroi utérine. Dans cet examen, des échantillons de tissu endométrial seront prélevés pour une enquête plus approfondie en laboratoire.

La chirurgie est-elle nécessaire ?

Dans certains cas, un traitement médicamenteux par des progestatifs peut s’avérer efficace (polypes de petite taille, d’aspect muqueux, non suspects). Mais d’une manière générale, le traitement d’un polype utérin est l’ablation chirurgicale par hystéroscopie opératoire (résection hystéroscopique du polype).

Chez une femme jeune qui désire une grossesse, cette ablation est réalisée en prenant toutes les précautions afin de préserver sa fertilité. Dans certains cas, il peut être souhaitable de retirer toute la muqueuse utérine (endomètrectomie). Cette intervention est également pratiquée par hystéroscopie opératoire. C’est le cas, par exemple, chez les femmes chez qui existe un risque de lésion cancéreuse débutante (femme ménopausée) ou chez les femmes âgées de plus de 45 ans (afin d’éviter le risque de récidive).

Après l’intervention, l’ensemble des éléments enlevés est analysé au laboratoire pour s’assurer qu’il s’agit bien de polypes bénins.  Les polypes du col sont des excroissances de la muqueuse qui tapisse le col de l’utérus. Sachez qu’ils ne sont jamais cancéreux. Lorsqu’ils sont petits, on a plutôt tendance à ne pas opérer, car ils récidivent souvent quelques mois ou quelques années après leur ablation. En revanche, lorsqu’ils sont volumineux ou qu’ils deviennent gênants (perte de sang, sécrétions abondantes), on préfère les enlever lors de la consultation de gynécologie. Cette ablation ne nécessite aucune anesthésie et s’effectue en l’espace de quelques secondes. Le polype n’est pas innervé et cette "micro-opération" ambulatoire est donc totalement indolore. La chirurgie n'est pas nécessaire vu qu'elle contient des risques. Un traitement naturel et conseillé.

Les risques :

Comme toute opération chirurgicale, une hystéroscopie opératoire comporte des risques.

Ces risques sont rares. Ce peut être :

  • une perforation de l’utérus ;
  • une infection de la cavité utérine ;
  • une hémorragie ;
  • les risques liés à l’anesthésie (anesthésie générale ou péridurale).

Traitement des polypes utérins

Le traitement des polypes utérins n'est effectué que lorsque des symptômes apparaissent très néfastes pour la santé, tels que des saignements excessifs pendant les menstruations, ou si le patient est suspecté de souffrir de polypes précancéreux.

Un traitement qui peut être fait consiste à administrer des médicaments pour équilibrer les hormones, y compris les hormones progestatives et la gonadotrophine. Ce médicament équilibrant les hormones peut temporairement soulager les symptômes, cependant, les symptômes réapparaissent généralement après l'arrêt de la consommation du médicament

Une autre méthode de traitement consiste à éliminer les polypes utérins. Cette action doit être effectuée en particulier sur les polypes utérins qui apparaissent lorsqu'une femme est enceinte ou prévoit de devenir enceinte, ainsi que la post-ménopause. L'élimination des polypes peut être effectuée par hystéroscopie.

Pendant ce temps, pour éliminer les polypes utérins qui sont petits, un curetage peut être effectué. De plus, les tissus prélevés dans ce processus de curetage seront examinés en laboratoire pour détecter la présence de cellules cancéreuses.

Pour le traitement des polypes contenant des cellules cancéreuses, l'action qui peut être effectuée est l'hystérectomie ou l'ablation utérine dans son ensemble. Les polypes peuvent parfois repousser après le traitement. Par conséquent, il est conseillé aux patients de vérifier régulièrement leur état.

 

 

Ajouter un commentaire