Bienvenue au centre de phytothérapie Lesplantesafricaines +229 99 546 463. Médecine par les plantes - Guérison par les plantes - Recettes d'Afrique
Paiement en ligne sécurisé par PayPal. Représentation dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

Fibromes

Les causes des fibromes: Tisane pour les soigner

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes (non cancéreuses) situées sur la paroi de l’utérus, de façon isolée ou en groupe. Aussi appelés myomes, méiomyomes ou fibromyomes utérins, ils apparaissent généralement chez les femmes après l’âge de 30 ans. Leur taille peut varier de la grosseur d’un pois à celle d’un pamplemousse, voire davantage. C’est aussi une  tumeur non cancéreuse la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer. On estime que  près de 20 % à 40 % des femmes caucasiennes et 50 % des femmes afro-américaines de plus de 35 ans ont aussi des fibromes utérins. Après 50 ans, cette proportion passe à 70 % chez les femmes caucasiennes et à 80 % chez celles d’origine africaine. Cependant, plus de la moitié de ces fibromes n’entraînent aucun symptôme, il est donc difficile d’estimer leur prévalence exacte.

Y a-t-il un traitement naturel ?

Les experts  vous  proposent un traitement à 100% naturel qui fera disparaître à jamais les fibromes et mettra à vos côtés toutes les chances de concevoir. Ne vous inquiétez pas c’est un traitement sans risque ni effet secondaire. Pour plus d’information sur ce remède, cliquez sur l’image qui suit

fibromes utérins

TEL / whatsapp : 0022999546463

Les types de fibromes

On distingue 3 types de fibromes utérins, selon leur emplacement

  • Les fibromes interstitiels ou intramuraux. Ils se forment dans la couche musculaire de la paroi de l’utérus. Ils représentent près de 70 % de l’ensemble des fibromes.
  • Les fibromes sous-séreux. Ils croissent vers l’extérieur de l’utérus et y sont parfois rattachés par un pédicule.
  • Les fibromes sous-muqueux ou endocavitaires. Ces fibromes occupent de l’espace dans la cavité utérine, parce qu’ils se forment sous la muqueuse de l’utérus. Ces fibromes sont les plus rares, mais ils entraînent souvent d’abondants saignements.

Les fibromes peuvent se développer sans même causer de symptôme. Ceux  de grande taille peuvent causer les symptômes suivants :

  • Saignement menstruel abondant
  • Menstruation irrégulière
  • Sensation de pression ou de douleur dans la région pelvienne
  • Besoin d’uriner fréquemment
  • Constipation
  • Douleur aux jambes ou, rarement, de l’enflure
  • Maux de dos
  • Anémie due à une carence en fer

Ces symptômes peuvent être assez intenses pour interférer avec les activités quotidiennes. Chez certaines femmes, les symptômes causés par les fibromes peuvent avoir des répercussions négatives sur leur travail, leurs relations et leur vie sexuelle.

Venons-en aux causes

On connaît mal la cause des fibromes. Leur existence est probablement le résultat d’un ensemble de facteurs génétiques, hormonaux et environnementaux. Il semble que le fibrome ait pour origine une seule cellule de la paroi utérine qui subit une mutation génétique et commence à se multiplier de façon incontrôlée. Par la suite, les œstrogènes (hormones féminines) agissent sur ce fibrome et stimulent sa croissance. L’hérédité semble aussi jouer un grand rôle. Si une mère a eu un fibrome, sa fille présente plus de risque d’en avoir aussi.

La cause exacte des fibromes est inconnue, mais les hormones et les facteurs de croissance semblent jouer un rôle. La croissance des fibromes dépend de la présence de l’œstrogène et de la progestérone. Les contraceptifs hormonaux, l’hormonothérapie et les hormones de la grossesse peuvent accélérer la croissance des fibromes. Le volume de la plupart des fibromes diminue après la ménopause.

Les facteurs de risque suivants favorisent le développement de fibromes utérins :

  • Aucune grossesse
  • Première menstruation à un jeune âge
  • Menstruations fréquentes
  • Douleurs menstruelles
  • Antécédents familiaux de fibromes utérins
  • Descendance africaine
  • Obésité
  • Âge (le plus souvent entre 40 et 50 ans)
  • Hypertension
  • Diabète

Complications

La plupart des fibromes utérins passent inaperçus et n’ont pas de conséquences sur la santé. Mais dans certains cas, des complications peuvent y être associées et se traduire par :

  • des hémorragies. Quand un fibrome entraîne d’abondantes pertes de santé, il peut même entraîner une anémie ;
  • une baisse de la fertilité. La plupart des femmes ayant des fibromes sont fertiles et vivent des grossesses normales. Néanmoins, un fibrome de taille imposante peut diminuer la fertilité en bloquant les trompes de Fallope ou en empêchant la nidation de l’embryon;
  • des problèmes pendant la grossesse. Les femmes enceintes qui ont des fibromes courent davantage de risques de faire une fausse couche et d’accoucher prématurément. Ce risque dépend toutefois de la taille et de la localisation du fibrome dans l’utérus;
  • la compression des organes voisins. Si le fibrome est volumineux, il peut comprimer la vessie, le rectum ou les uretères, qui sont les canaux qui relient les reins à la vessie. Cela peut être source de douleurs et de complications plus ou moins graves (rétention d’urine, constipation, etc.).

Traitements médicaux

Du fait que la plupart des fibromes utérins n’entraînent pas de symptômes (ils sont dits « asymptomatiques »), les médecins proposent souvent une « observation vigilante » de l’évolution du fibrome. En règle générale, un fibrome ne provoquant pas de symptômes ne nécessite pas de traitement.Lorsqu’un traitement est nécessaire, la décision d’en choisir un plutôt qu’un autre dépend de divers facteurs : la gravité des symptômes, le désir d’avoir ou non des enfants, l’âge, les préférences personnelles, etc. Seule l’hystérectomie, c’est-à-dire l’ablation de l’utérus, offre une solution définitive.

 

tisane pour eliminer les fibromes ail et fibrome curcuma pour faire disparaitre fibrome fibrome et gingembre

Ajouter un commentaire