Bienvenue au centre de phytothérapie Lesplantesafricaines +229 99 546 463. Médecine par les plantes - Guérison par les plantes - Recettes d'Afrique
Paiement en ligne sécurisé par PayPal. Représentation dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

Cancer

LES POLYPES UTÉRIN ET LE CANCER : remède naturel 

LES POLYPES UTERIN ET LE CANCER : remede naturel             

 

Un polype peut parfois ressembler à un fibrome utérin (polype fibreux) ou à un cancer de l'endomètre (polype atypique, irrégulier). A l'inverse, un cancer de l'endomètre peut parfois ressembler à un polype. ... L'association d'un polype à un cancer de l'endomètre est plus fréquente après la ménopause.Les polypes utérins sont des excroissances qui se développent au dépens de la muqueuse du corps utérin (endomètre) ou au dépens de la muqueuse du col utérin.

C’est dans le soucis de vous aider à vous débarrasser définitivement de vos polypes que les expert en santé de Lesplantesafricaines après de maintes recherches vous propose une solution tout simples a bases de plantes médicinales.  Le traitement naturel que nous vous proposons pour guérir définitivement et sans chirurgie de vos polypes naturellement est composé de tisanes 100% naturelles. C’est un remède naturel efficace, rapide et durable qui permet d’éliminer définitivement vos polypes. cliquer sur l'image ci dessous pour decouvrir ce traitement naturel.

Traitement naturel par les plantes medicinales contre kystes ovariens 600x900

Telephone/whatsapp : 0022999546463

  • Les tumeurs bénin

Le cancer colorectal est la troisième cause de décès par cancer chez les hommes et les femmes américains. Ces cancers proviennent de la muqueuse interne du gros intestin, également appelé côlon. Les tumeurs peuvent également provenir de la paroi interne de la toute dernière partie du tube digestif, appelée rectum.

Si vous souffrez de cancer , cliquez ici 

Malheureusement, la plupart des cancers colorectaux sont des tumeurs "silencieuses". Ils se développent lentement et ne produisent souvent pas de symptômes jusqu'à ce qu'ils atteignent une grande taille. Heureusement, le cancer colorectal peut être évité et guéri s'il est détecté tôt.

Ces excroissances sont des tumeurs bénignes. Elles peuvent être uniques ou multiples.

Un polype peut être « pédiculé » (comportant un pied d’insertion) ou sessile (large base d’implantation). Il peut être "fibreux" ou "muqueux". Par définition, le développement d’un polype se fait aux dépens d’une muqueuse. Voilà pourquoi, en plus de l’utérus, certains organes ou zones du corps humain peuvent être envahis par ce type de tumeur comme la vessie, le côlon, l’estomac, le vagin, etc.

 

Lors d’une grossesse, il n’y a plus d’ovulation pendant 9 mois. La stimulation d’œstrogènes ne s’arrête pas pour autant, mais est bien moins importante que s’il y avait eu 9

cycles ovariens. Ainsi, les femmes n’ayant pas d’enfant sont exposées à des quantités plus grandes d’œstrogènes : ceci est considéré comme un facteur de risque du développement du cancer de l’endomètre (Lochen, 1997).

Le cycle menstruel des femmes connaît une période pendant laquelle la zone fonctionnelle de l’endomètre s’affaisse. Afin d’accueillir le futur ovule fécondé, l’endomètre doit se régénérer. Pour cela, les œstrogènes jouent un rôle de stimulation de la croissance cellulaire de l’endomètre.

Ne pas avoir eu d’enfant (nulliparité)

L’âge à la puberté détermine le moment où les ovaires commencent à produire les œstrogènes et la ménopause le moment où elles arrêtent d’en produite. Une puberté plus précoce ou une ménopause tardive exposent donc une femme aux œstrogènes pendant une plus longue période de sa vie, donc représentent un facteur de risque.

  • Puberté précoce et ménopause tardive

Être afro-américain

Diabète de type 2

Consommation excessive d'alcool

Inactivité physique

Fumeur

Obésité

Affections héréditaires telles que la polypose adénomateuse familiale et le cancer du côlon héréditaire sans polypose

Maladie inflammatoire de l'intestin (maladie de Crohn ou colite ulcéreuse)

Un régime riche en viandes rouges et viandes transformées

Antécédents personnels ou familiaux de cancer colorectal ou de polypes

Alors que n'importe qui peut contracter un cancer colorectal, il est plus fréquent chez les personnes de plus de 50 ans. Les facteurs de risque de cancer colorectal comprennent:

Quels sont les facteurs de risque du cancer colorectal?

C’est le fait de développer une résistance à l’insuline qui est responsable de l’augmentation du risque de cancer. L’insuline est alors en quantité importante dans le sang et va pouvoir stimuler des facteurs de croissance agissant sur l’endomètre. Les mécanismes précis ne sont pas bien connus. Ceci est confirmé dans le rapport de 2013 de la WCRF/AIRC.  Ce même rapport international a également mis en évidence que l’augmentation de la charge glycémique (qui estime la capacité des aliments consommés à augmenter le glucose sanguin) est un facteur de risque de

cancer de l’endomètre avec un niveau de preuve scientifique probable compte tenu des données scientifiques actuelles ; celles-ci n’étant pas aussi probantes que pour l’obésité. Le résultat à long terme est une augmentation du taux sanguin d’insuline avec les mêmes mécanismes d’action que pour le diabète.

Le diabète est un facteur de risque de cancer de l’endomètre. Le risque de développer ce cancer est deux fois plus élevé (risque relatif significatif) chez les patientes diabétiques que chez les personnes non diabétiques (Larsson, 2006).

Autres facteurs métaboliques : diabète et charge glycémique

Comme toute muqueuse, l’endomètre est constitué de cellules de surface appelées « épithéliales » et d’un tissu de soutien, le « chorion ». Plus de 90% des tumeurs de l’endomètre sont développées au dépend de l’épithélium. Cette catégorie regroupe les lésions cancéreuses comme les adénocarcinomes et les carcinosarcomes, les lésions pré-cancéreuses comme les hyperplasies atypiques,

les polypes de l’endomètre et les lésions induites par le tamoxifène. Les adénocarcinomes, forme la plus répandue, sont développés à partir des cellules épithéliales type « glandulaires 

Parfois, le cancer survient sans que l’on puisse identifier de facteur de risque.

CANCER DE L’ENDOMETRE

D’autres causes sont impliquées dans le cancer de l’endomètre, comme l’âge avancé, le surpoids ou l’obésité, la génétique, l’hypertension…

Le cancer de l’endomètre est un cancer de l’intérieur de l’utérus, l’endomètre étant la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Chez les femmes atteintes d’un cancer à ce niveau, les cellules de l’endomètre se multiplient de façon anormale. Le cancer de l’endomètre survient généralement après la ménopause, mais 10 à 15 % des cas concernent les femmes non ménopausées dont 2 à 5 % des femmes de moins de 40 ans.

Tous les examens réalisés devraient démontrer si les ménopausées sont sujettes au cancer de l’endomètre combiné à des polypes utérins.

polypes utérins sont bénins ou non. Ainsi, après avoir procédé à l’ablation de ces excroissances, une analyse complète de celles-ci est requise. Les femmes 

Les polypes sont t'ill benin ?

Le cancer colorectal peut également se développer à partir de zones de cellules anormales dans la muqueuse du côlon ou du rectum. Cette zone de cellules anormales est appelée dysplasie et est plus fréquemment observée chez les personnes atteintes de certaines maladies inflammatoires de l'intestintelles que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.

Bien que la plupart des polypes colorectaux ne deviennent pas cancéreux, pratiquement tous les cancers du côlon et du rectum partent de ces excroissances. Les gens peuvent hériter de maladies dans lesquelles le risque de polypes du côlon et de cancer est très élevé.

Adénomes ou polypes adénomateux. Les polypes, qui, s'ils étaient laissés seuls, pourraient se transformer en cancer du côlon. Ceux-ci sont considérés comme précancéreux.

Polypes hyperplasiques et inflammatoires. Habituellement, ces polypes ne comportent pas de risque de développer un cancer. Cependant, les gros polypes hyperplasiques, en particulier du côté droit du côlon, sont préoccupants et doivent être complètement éliminés.

Les deux types de polypes les plus courants dans le côlon et le rectum sont les suivants:

Le cancer colorectal commence généralement comme un «polype», un terme non spécifique pour décrire une croissance sur la surface interne du côlon. Les polypes sont souvent des excroissances non cancéreuses, mais certains peuvent évoluer en cancer.

Comment se développe le cancer colorectal?

Un fibrome ou d’une tumeur cancéreuse, il faut donc être vigilant pour ne pas se tromper de diagnostic. La cancérisation du polype est possible.

 

Les polypes utérins sont des excroissances attachées à la paroi interne de l'utérus qui s'étendent dans la cavité utérine. La prolifération cellulaire dans la muqueuse utérine (endomètre) entraîne la formation de polypes utérins, également appelés polypes endométriaux. Ces polypes sont généralement non cancéreux (bénins), bien que certains puissent être cancéreux ou se transformer en cancer (polypes précancéreux).

- - -
L'équipe LESPLANTESAFRICAINES a t-elle répondu à toutes vos interrogations à travers cet article?

Laissez nous un commentaire en guise de réponse ou contactez nous via WhatsApp au +229 99 546 463.
- - -

  

 

 

polype utérin traitement homéopathique le gingembre soigne les polypes utérins polypes utérins et feuilles de menthe l'oignon guérit les polypes utérins pissenlit contre polype utérin

Ajouter un commentaire