Bienvenue au centre de phytothérapie Lesplantesafricaines +229 99 546 463. Médecine par les plantes - Guérison par les plantes - Recettes d'Afrique
Paiement en ligne sécurisé par PayPal. Représentation dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

Polype uterin et menopause

POLYPE UTÉRIN ET MÉNOPAUSE: solutions naturelles

Définition

Les polypes utérins sont des excroissances qui se développent aux dépens de la muqueuse du corps utérin (endomètre) ou aux dépens de la muqueuse du col utérin (endocol).

Ces excroissances sont des tumeurs bénignes. Elles peuvent être uniques ou multiples. Un polype peut être « pédiculé » (comportant un pied d’insertion) ou sessile (large base d’implantation). Il peut être "fibreux" ou "muqueux".

Remède naturel à base de plantes médicinales contre polypes utérins 

Le traitement naturel que nous vous proposons pour guérir de vos polypes naturellement comporte plusieurs tisanes 100% naturelles. C’est un remède naturel efficace, rapide et durable qui permet d’éliminer définitivement les polypes. Il est très efficace avec un taux de satisfaction de 100%. 

A l’inverse des médicaments , nos tisanes (traitement des Polypes utérins) sont sans effet secondaire. C’est donc le secret pour guérir naturellement de vos polypes utérins sans effets secondaires et sans opération. Cliquez ici pour découvrir ce traitement naturel

Traitement naturel par les plantes medicinales contre kystes ovariens 600x900        

Tel /Whatsapp : 0022999546463

Qui est affecté par les polypes utérins?

Les polypes utérins sont plus susceptibles de se développer chez les femmes âgées de 40 à 50 ans que chez les femmes plus jeunes. Les polypes utérins peuvent survenir après la ménopause mais surviennent rarement chez les femmes de moins de 20 ans.

Vos chances de développer des polypes utérins peuvent augmenter si vous êtes en surpoids ou obèse, si vous avez une pression artérielle élevée (hypertension) ou si vous prenez du tamoxifène, un médicament utilisé pour traiter le cancer du sein .

Mode de découverte

Les polypes utérins font partie des maladies bénignes de la muqueuse utérine (ou endomètre).

Ils sont le plus souvent asymptomatiques (sans aucun symptôme).

On les découvre fréquemment :

  • A la suite d’une hémorragie d’origine génital!e survenant en dehors des règles (métrorragie) ou à la suite de règles trop abondantes (ménorragie) ;
  • Lors d’un bilan de stérilité (échographie, hystérosalpingographie, hystéroscopie diagnostique) ;
  • Ou par hasard, lors d’une échographie pelvienne ou lors d’une consultation gynécologique de routine.

Description

En fonction de la localisation du polype :

Un polype peut se situer dans la cavité utérine (polype intra-cavitaire), dans le col utérin (polype de l’endocol) ou s’extérioriser à travers l’orifice externe du col utérin (polype accouché par le col).

En fonction de la taille :

Un polype peut mesurer quelques millimètres (micro-polype) ou occuper la totalité de la cavité utérine.

Quels sont les symptômes des polypes utérins?

Les symptômes des polypes utérins comprennent les menstruations irrégulières, les saignements menstruels abondants, les saignements légers entre les menstruations, et l’infertilité. Les polypes utérins sont également une des causes de saignements vaginaux après la ménopause.

Saignements vaginaux durant la ménopause est ce –normal ?

Des saignements survenant durant la ménopause, ou « métrorragies post-ménopausiques », sont un motif fréquent de consultation. Ces pertes de sang ne sont jamais normales, mais il est important d’en définir la cause afin de les prendre en charge.

Les métrorragies de la femme ménopausée

La ménopause consiste en l’arrêt définitif des menstruations et la fin de la période de fécondité. On considère qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a plus été réglée pendant 12 mois consécutifs. Qu’ils durent un jour ou plus, qu’ils se répètent ou ne se produisent qu’une fois, qu’ils soient abondants ou plus légers, des saignements vaginaux un an ou plus après les dernières menstruations doivent toujours être considérés comme anormaux et pousser la femme à consulter un médecin.

Différentes causes

Des saignements chez la femme ménopausée – appelés « métrorragies post-ménopausiques » (MPM) – ne sont pas une maladie en soi, mais le symptôme d’un problème de santé sous-jacent. Différentes causes peuvent être à l’origine de ces pertes de sang :

  • Un traitement hormonal de substitution non adapté ou mal dosé.
  • La présence d’un ou plusieurs polype(s) utérin(s) : il s’agit de petites tumeurs bénignes qui se forment au niveau de l’endomètre.
  • L’existence de fibrome(s) utérin(s).
  • Un kyste de l’ovaire, qui se caractérise par des saignements et des douleurs pelviennes.
  • Une infection vaginale.
  • Une inflammation (endocervicite) ou une pathologie bénigne du col (ectropion…).
  • Une atrophie (amincissement) de la muqueuse vaginale : celle-ci peut entraîner des microlésions et assécher la muqueuse vaginale. Les rapports sexuels peuvent alors être plus douloureux pouvant provoquer des saignements et des douleurs,
  • Un cancer de l’endomètre ou du col de l’utérus et, plus rarement, un cancer de l’ovaire.

Les métrorragies post-ménopausiques peuvent parfois être confondues avec des saignements d’origine vésicale (en cas de cystite, par exemple) ou ano-rectale (hémorroïdes, fissures anales…).

Les métrorragies post-ménopausiques (MPM) peuvent toucher aussi bien les femmes qui suivent une hormonothérapie que celles qui ne prennent pas de traitement hormonal de substitution.

Exploration des saignements

En fonction des causes suspectées, plusieurs examens complémentaires pourront ou devront être réalisés en vue du diagnostic:

  • Examens d’imagerie : échographie endo-vaginale, Imagerie par Résonance Magnétique (IRM)
  • Frottis cervico-vaginal
  • Biopsie de l’endomètre ou du col
  • Prélèvements vaginaux bactériologiques...

À chaque cause son traitement

Déterminer la cause des saignements post-ménopause est essentiel, puisque leur traitement dépend de leur origine. Ainsi, si les saignements sont causés par un dosage non adapté de l’hormonothérapie, ce dernier pourra être ajusté.

En cas de polypes ou de fibromes, une opération chirurgicale permettra de les retirer. Les infections vaginales peuvent être traitées par des médicaments naturel, de même que l’atrophie et la sécheresse vaginales.

- - -
L'équipe LESPLANTESAFRICAINES a t-elle répondu à toutes vos interrogations à travers cet article?
Laissez nous un commentaire en guise de réponse ou contactez nous via WhatsApp au +229 99 546 463.
---

 

polype utérin traitement naturel traitement naturel pour polype utérin l'ail soigne naturellement les polypes curcuma et polype utérin jus d'ail pour polype de l'utérus

Ajouter un commentaire