ANOVULATION ET REGLES

Par Le Ven 11 déc 2020 à 15:46

L'ANOVULATION ET LES REGLES 

 

Résultat de recherche d'images pour "annovulation"

        L’anovulation désigne l’absence d'ovulation. On parle d’anovulation complète lorsqu'il n’y a pas du tout d’ovulation, et de dysovulation lorsque la femme ovule de façon irrégulière ou lorsque son ovulation est de mauvaise qualité. Elle  est l'incapacité temporaire ou définitive de l'ovaire à émettre un ovocyte fécondable. Elle se manifeste par: une irrégularité des règles et des difficultés pour avoir un enfant. L'absence d'ovulation définit une des formes de stérilité.   Les règles sont un phénomène normal, naturel et propre à chaque femme. On appelle règles les écoulements sanguins que les femmes vivent chaque mois pour une durée allant de 3 à 7 jours, et ce dès la puberté jusqu’à la ménopause. Lorsqu’à la puberté, une jeune fille a ses premières règles, cela signifie que son système reproducteur est arrivé à maturité. En d’autres termes, son appareil génital est prêt à accueillir une grossesse. Les premières règles surviennent généralement entre 10 et 16 ans. Elles ne s’arrêtent qu’à deux moments phares : lorsque vous êtes enceinte et lorsque vous atteignez l’âge de la ménopause. Cependant, les règles peuvent disparaître à d’autres moments suite par exemple à l’utilisation de certains contraceptifs comme la stérilité hormonale, en cas de maladie chronique grave ou de perte de poids importante.

Traitement naturel

Nous mettons à votre disposition un remède naturel, assez efficace qui régularisera votre cycle ovarien et qui mettra toutes les chances de devenir mère de votre côté. Ce traitement va stimuler et restaurer votre système hormonal de façon naturelle. Beaucoup de femme l’ont utilisé et en témoignent aujourd’hui. Pour découvrir ce produit cliquez sur l’image.

L'ANOVULATION ET SES SYMPTÔMES
 

Notre Tel/Whatsapp : +22999546463

Les règles, d’où viennent-elles ?

Pour comprendre ce que sont les règles, il faut comprendre ce qu’est un cycle menstruel. Le cycle menstruel est la période qui va du premier jour des règles jusqu’au premier jour des règles suivantes. En moyenne, un cycle menstruel dure 28 jours, mais il est possible qu’il soit plus long ou plus court.

La durée du cycle varie d’une femme à l’autre. Le cycle menstruel est régulé par des hormones situées dans le cerveau.

Au début du cycle, ces hormones vont stimuler les ovaires :

À la moitié du cycle menstruel environ, un ovule  (2) est libéré et quitte l’ovaire (1) dans lequel il a été créé. Petit à petit, il descend par la trompe de Fallope (3) pour se diriger vers l’utérus (5) ; B. En parallèle, les ovaires produisent des hormones qui vont légèrement épaissir et tapisser la paroi de l’utérus avec une muqueuse qu’on appelle endomètre (4) ; Ces éléments préparent l’utérus à recevoir un ovule fécondé, autrement dit une éventuelle grossesse ;

Qu'est-ce que l'anovulation? 

Un cycle anovulatoire est un cycle menstruel caractérisé par l'absence d'ovulation et, par conséquent, l'impossibilité de tomber enceinte pendant cette période. Le nombre de cycles par année dépend de la longueur du cycle menstruel, lequel est normalement de 21 à 35 jours. Au cours d'une année, une femme ayant un cycle menstruel régulier a approximativement 13 cycles, dont certains sont anovulatoires. C'est tout à fait normal.

Gardez cela à l'esprit lorsque vous envisagez de concevoir. Un cycle anovulatoire peut-être la raison expliquant l'absence de grossesse lors d'une première tentative.

Avec les changements hormonaux survenant dans le corps et indiquant l'approche de la ménopause, les cycles anovulatoires surviendront plus souvent.

Cycle ovulatoire et anovulatoire; quelle différence?

Si vos règles sont régulières et que vous ressentez des changements cycliques dans votre corps (inconfort ovulatoire dans le bas de l'abdomen, engorgement des seins à l'approche de vos règles ou signes de syndrome prémenstruel), vous risquez probablement d'avoir un cycle ovulatoire. Vous pouvez le vérifier vous-même à l'aide de tests d'ovulation et de graphiques de température basale du corps.

En cas de règles irrégulières et si le cycle est considérablement raccourci (moins de 24 jours) ou trop long (plus de 35 jours), un cycle anovulatoire peut être suspecté.

Si vos règles retardent souvent de plus de 2 semaines et que vous ne pouvez pas détecter d'ovulation à l'aide des diagrammes de température basale du corps et des bandelettes réactives, consultez votre gynécologue

Les causes

Absence  de stimulation des ovaires

L'anovulation peut résulter de l'absence de stimulation des ovaires par l'hypophyse ou une origine plus haute au niveau de l'hypothalamus . L'ovaire n'étant pas stimulé, il ne produit pas d'ovocyte. Le traitement repose soit sur un traitement de la cause (tumeur) lorsque cela est possible, soit sur des médicaments inducteurs de l'ovulation quand une grossesse est souhaitée. Les causes les plus fréquentes sont:

  • l'anorexie mentale,
  • les variations importantes de poids,
  • les difficultés psychologiques,
  • certaines tumeurs dont la plus fréquente est l'adénome de l'hypophyse qui secrète l'hormone prolactine en quantité excessive.

 Que faut-il retenir de l’anovulation et des règles

« Des règles irrégulières ou l’absence de règles sont le signe le plus fréquent d’une anovulation », explique le Dr Perrine Massart. Le bilan hormonal réalisé systématiquement dans le cadre d’un bilan d'infertilité viendra confirmer le diagnostic. « On dose la progestérone durant la phase lutéale, à J20 ou J22 du cycle. Si la patiente a bien ovulé, son taux sera supérieur à 10 nanogrammes. Entre 3 et 10 nanogrammes, on estime que l’ovulation est de mauvaise qualité. En-deçà de 3 nanogrammes, il n’y a pas eu d’ovulation. », précise la gynécologue.

Pour autant, des cycles réglés comme du papier musique ne sont pas toujours gage d’une ovulation. Dans sa pratique, la gynécologue le constate : « On a parfois des surprises : malgré des cycles réguliers, les essais bébé peuvent s’avérer infructueux. Les dosages hormonaux montrent alors un trouble de l’ovulation ».

L'anovulation entraine une infertilité car sans ovulation, il n'y a pas d'ovocyte et donc pas de fécondation possible avec un spermatozoïde. Cette absence de gamète femelle rend donc impossible toute grossesse.