Bienvenue au centre de phytothérapie Lesplantesafricaines +229 99 546 463. Médecine par les plantes - Guérison par les plantes - Recettes d'Afrique
Paiement en ligne sécurisé par PayPal. Représentation dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

Image

Anovulation : traitement naturel ou médical

  • Par
  • Le Mar 17 mars 2020 à 11:24
  • 0 commentaire

Il existe un traitement 100% naturel contre l’anovulation. Il est efficace et sans effet secondaire. Ce traitement est disponible chez nous. Notre boutique est directement accessible en cliquant sur le mot groupe de mot suivant : « boutique lesplantesafricaines _ produit anovulation »

Lisez à présent l’article sur l'anovulation et son traitement naturel

Qu'est-ce que l’anovulation?

L’anovulation ou cycle anovulatoire est un cycle menstruel caractérisé par l'absence d'ovulation et, par conséquent, l'impossibilité de tomber enceinte pendant cette période. Le nombre de cycles par année dépend de la longueur du cycle menstruel, lequel est normalement de 21 à 35 jours. Au cours d'une année, une femme ayant un cycle menstruel régulier a approximativement 13 cycles, dont certains sont anovulatoires. C'est tout à fait normal.

Avec les changements hormonaux survenant dans le corps et indiquant l'approche de la ménopause, les cycles anovulatoires surviendront plus souvent.

Dans un cycle normal, la production de progestérone est stimulée par la libération d'un œuf. C'est cette hormone qui aide le corps de la femme à maintenir ses règles régulièrement. Mais au cours d'un cycle anovulatoire, un taux insuffisant de progestérone peut entraîner des saignements abondants. Une femme peut confondre ce saignement avec une vraie période.

Traitement naturel à base de plantes et d'écorces africaine contre l'anovulation

Le traitement par les plantes médicinales pour guérir l’absence d’ovulation vous permettra de restaurer votre fonction ovarienne et de porter une grossesse. Faites-nous confiance ! C’est le secret de la nature pour retrouver une ovulation normale et tomber enceinte.

Il est entièrement composé de tisanes naturelles et vise à rétablir votre cycle et vous permettre de tomber enceinte. A l’inverse des autres médicaments, ce remède naturel est entièrement composé de plantes. Il permet de stimuler l’ovulation et de restaurer le système hormonal naturellement. Il est un puissant tonique utérin pendant l’ovulation et a alors un effet constructif sur les hormones de reproduction.

Ainsi, la tisane contribue à l’amélioration de l’activité ostrogénique et aide aussi à augmenter les faibles niveaux de progestérone. C’est un remède naturel et efficace qui vous permettra de d’ovuler à nouveau.

Pour découvrir notre traitement contre l'anovulation, cliquez sur l'image ci-dessous

Pour passer commande, contactez nous au +229 99 54 64 63 (numéro disponible sur WhatsApp)

L'ANOVULATION ET SES SYMPTÔMES

Les causes de l'absence d'ovulation 

L'anovulation peut résulter de l'absence de stimulation des ovaires par l'hypophyse ou une origine plus haute au niveau de l'hypothalamus . L'ovaire n'étant pas stimulé, il ne produit pas d'ovocyte. Le traitement repose soit sur un traitement de la cause (tumeur) lorsque cela est possible, soit sur des médicaments inducteurs de l'ovulation quand une grossesse est souhaitée. Les causes les plus fréquentes sont:

  • l'anorexie mentale,
  • les variations importantes de poids,
  • les difficultés psychologiques,
  • certaines tumeurs dont la plus fréquente est l'adénome de l'hypophyse qui secrète l'hormone prolactine en quantité excessive.
  • L'absence de réponse de l'ovaire à une stimulation normale peut être due à un kyste ovarien endométriosique ou non (le traitement du kyste permet le rétablissement de l'ovulation), à des ovaires polykystiques, d'origine souvent congénitale ou héréditaire, ou bien liés à un excès d'insuline (dans l'obésité avec hyperglycémie)).
  • La préménopause est la cause la plus fréquente des anovulations. Elle précède la ménopause où l'anovulation est définitive.

La prise de certains médicaments (Neuroleptiques) utilisés dans les maladies psychiatriques bloquent l'ovulation.

Traitement médical de l'anovulation

La gestion médicale de l’anovulation est complexe car elle implique l’adoption d’une approche à plusieurs niveaux pour les soins des patients.

Avant tout, le clinicien doit bien connaître les étiologies les plus courantes et être en mesure de les exclure, en particulier celles pouvant présenter de graves dangers pour la santé immédiate du patient. Heureusement, l'anovulation se manifeste généralement dans un contexte clinique axé sur le traitement des maladies et affections chroniques, ce qui permet d'obtenir la précision nécessaire à un diagnostic précis.

Malgré cela, les patients ont souvent des antécédents de visites multiples chez le médecin en raison d'un traitement insuffisant ou infructueux par un autre médecin à la suite d'un diagnostic erroné. Les soins de ces patients doivent être adaptés à leurs présentations individuelles et aux entités pathogènes spécifiques responsables de l'anovulation. Une approche globale, une consultation avec d'autres spécialistes et un suivi de routine devraient être la règle et non l'exception.

Envisager des consultations avec les spécialistes suivants:

  • Neurochirurgiens - En présence d'un macroadénome ne répondant pas au traitement médical avec la bromocriptine
  • Psychiatres / psychologues - Pour les patients présentant un trouble dysmorphique corporel et une anorexie mentale et une boulimie concomitantes
  • Nutritionnistes - Pour les patients souffrant d'anorexie mentale et de boulimie
  • Endocrinologues - Lorsque l'anovulation est due à des troubles surrénaliens tels que le syndrome de Cushing, la maladie d'Addison, le diabète sucré de type 2 déclaré, le panhypopituitarisme (syndrome de Sheehan), la thyroïde réfractaire
  • Oncologues / chirurgiens généralistes gynécologiques - Dans le cas d'une masse annexielle ou d'une masse surrénale d'origine bénigne ou maligne
  • Endocrinologues de la reproduction et spécialistes de l'infertilité - Lorsque la fertilité est souhaitée afin de surveiller de manière appropriée l'induction de l'ovulation avec du citrate de clomifène ou des gonadotrophines ou dans la gestion du SOPK

Soins chirurgicaux possibles pour l'anovulation

Les soins chirurgicaux sont généralement indiqués pour résoudre la cause sous-jacente de l'anovulation, généralement lorsque le traitement médical a échoué.

La chirurgie est également indiquée dans de rares cas, comme un macroadénome de l'hypophyse avec une croissance persistante provoquant des symptômes graves (par exemple, maux de tête, hémianopsie bitemporale, diplopie). En cas de tumeur bénigne ou maligne d'origine ovarienne ou surrénalienne, une laparotomie exploratoire, une résection et un bilan d'échelle sont indiqués.

Le forage ovarien et la résection du coin de l'ovaire sont d'autres méthodes chirurgicales utilisées dans le traitement de l'anovulation due au SOPK, avec un taux d'ovulation spontanée de plus de 80% après la procédure.

Bien que la dilatation et le curetage ne constituent jamais un traitement de première intention pour les saignements aigus, les praticiens n'ont parfois d'autre choix. Dans des cas encore plus rares, l'hystérectomie peut être la seule solution à l'anémie profonde provoquée par une perte de sang aiguë.

La chirurgie bariatrique a été préconisée dans le traitement chirurgical de l'obésité sévère lorsqu'elle est accompagnée de complications médicales dans lesquelles la perte de poids pourrait être curative. La gastroplastie, la gastroplastie à bande verticale, la bande gastrique et l'agrafage vertical sont couramment utilisés mais sont moins efficaces que le pontage gastrique de roux-en-Y. Les patients ayant un IMC supérieur à 40 sont candidats à une intervention chirurgicale, en supposant que les tentatives de traitement médical aient échoué, bien que les patients présentant un IMC de 35 à 40 et un problème médical sous-jacent pouvant être fatal soient également pris en compte.

Anovulation et aménorrhée

Des tests de grossesse et des études hormonales mesurant la fonction thyroïdienne, les taux de prolactine et les taux de gonadotrophine devraient être obtenus. Ces tests hormonaux doivent être suivis d'un test de progestation afin d'évaluer la muqueuse endométriale et la présence d'un état hypoestrogène.

La première possibilité est des taux normaux avec un saignement de retrait positif. Cela indique une anovulation et une stimulation non opposée par les œstrogènes. Le traitement est axé sur la prise en charge de la progestérone et de la cyclicité sous forme de contraceptifs oraux ou de progestatif seul, ce qui est primordial dans la prévention de l'hyperplasie de l'endomètre.

Si les taux de TSH ou de prolactine sont élevés, la correction du problème principal est généralement suffisante pour rétablir le cycle ovulatoire.

Si les taux de gonadotrophines sont faibles ou normaux, un diagnostic d'hypogonadisme hypogonadotrope est supposé et une lésion occupant de l'espace par rapport à une suppression hypothalamique due à un exercice ou à des fluctuations de poids (par exemple, anorexie mentale, boulimie) doit être exclue. Le traitement se concentre à nouveau sur la cause de la suppression.

Si les taux de FSH et de LH sont élevés (hypogonadisme hypergonadotrope), le problème est généralement lié à l'absence de signaux inhibiteurs provenant de l'ovaire dans des conditions normales. Par conséquent, une insuffisance ovarienne est présumée. En règle générale, d'autres signes et symptômes d'hypoestrogénisme, tels que la sécheresse vaginale, la labilité émotionnelle et les bouffées de chaleur dues à un spasme vasomoteur aident à confirmer le diagnostic. Si cela se produit avant l'âge de 30 ans, un caryotype est nécessaire pour écarter la présence d'un chromosome Y ou d'une prémutation X fragile. En raison du taux élevé de tumeurs malignes des cellules germinales dans ce contexte, une gonadectomie doit être effectuée immédiatement. D'autres processus auto-immuns et infectieux peuvent également détruire les tissus ovariens par infiltration de complexes auto-immuns.

Conseils pour un  mode de vie sain

Le manque de nutrition signifie que le sang des mamans n'a pas les hormones et les nutriments nécessaires pour améliorer la qualité de l'œuf (matériel génétique) et soutenir son processus de maturation. Si le matériel génétique de l'œuf est faible, l'effet sur la fonction reproductrice et hormonale diminuera également.

En plus d'exercer et d'améliorer vos habitudes alimentaires, vous devez consommer des aliments très nutritifs comme les suivants:

  • Développez les protéines, car de nouvelles cellules sont produites à partir de protéines
  • De nombreuses graisses saines peuvent produire des hormones
  • Légumes
  • Grains, car ils contiennent beaucoup de fibres
  • Vitamines prénatales, y compris les suppléments contenant beaucoup d'acide folique
  • L'huile de poisson, cela comprend les graisses saines
  • Bouillon d'os une tasse par jour
  • Réduire le sucre, les glucides transformés, l'alcool et la caféine
 

Quel traitement choisir pour l'anovulation mode de vie anovulation

Ajouter un commentaire