Remedes naturels syndrome des antiphospholipides

Remèdes naturels syndrome des antiphospholipides

0-rey Par Le Lun 30 nov 2020 à 11:58 0

Le syndrome des antiphospholipides est un trouble de coagulation caractérisée par une successibilité accrue à la formation de thromboses artificielles et veineuses, et aux complications liées à la grossesse (perte de grossesse, naissance prématurée, pré-éclampsie). Dans cet article, on verra ce qui est à la base de cette maladie, ses symptômes et 6 traitements naturels très efficaces pour s'en débarrasser.

SOMMAIRE

- Qu'est-ce que le syndrome des antiphospholipides

Traitement naturel du syndrome des antiphospholipides

Les causes du syndrome des antiphospholipides

Complications thrombotiques

5 traitements naturels contre le syndrome des antiphospholipides

  1. Policosanol
  2. Acide aortique
  3. Pycnogénol
  4. Rutine
  5. Algue brune

Qu’est-ce que le syndrome des antiphospholidipes

Le syndrome des antiphospholipides (syndrome de Hughes ou syndrome anticardiolipine) est une maladie systémique non inflammatoire du tissu conjonctif, les caractéristiques typiques de cette maladie sont la présence d'anticorps antiphospholipides, souvent une thrombose vasculaire ou des complications obstétricales se produisent. L'incidence du syndrome des antiphospholipides est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Traitement naturel du syndrome des antiphospholipides (SAPL)

Le traitement naturel est constitué de plantes dont les principes actifs bloquent la formation d'anticorps et d'anticoagulants, limitant la formation de caillots sanguins dangereux pour la santé et la vie. 

C’est un remède naturel qui rétablit les défenses immunitaires et qui empêche la production des anticorps nocifs qui endommagent le corps. De plus, le traitement permet de fluidifier le sang pour réduire le risque de coagulation.

Le traitement empêche la formation récurrente de caillots sanguins dans les vaisseaux. De même, ça vous permet de mettre fin aux fausses couches répétées constatées chez les femmes, et d’éliminer les anticorps particuliers dans le sang et anti-phospholipides. À la fin du traitement, les manifestations cardiaques, cutanées, oculaires, neurologiques, ou encore rénales, hématologiques, hépatiques qui sont souvent associées au syndrome des antiphospholipides vont totalement disparaitre. De même ça résout les complications respiratoires ou embolies pulmonaires liées au syndrome antiphospholipides.

Pour découvrir le traitement, cliquez sur l'image suivante : 

Traitement de syndrome des anticorps antiphospholipides 1

Les causes du syndrome des antiphospholipides

Le syndrome des antiphospholipides est un dysfonctionnement du système immunitaire, qui commence à produire des anticorps contre ses propres structures tissulaires. Le syndrome des antiphospholipides est particulièrement dangereux chez la femme enceinte. Un dysfonctionnement du système auto-immun peut provoquer des avortements spontanés.

Les causes de la maladie n'ont pas été entièrement comprises. Afin de diagnostiquer le syndrome des antiphospholipides, la présence d'anticorps antiphospholipides dans le sérum sanguin et les complications de la maladie doivent être examinées. En plus de la présence d'anticorps, des tests de laboratoire chez certains patients peuvent indiquer de faibles taux plaquettaires et des anomalies des paramètres de coagulation, et le syndrome des antiphospholipides peut être accompagné d'une anémie.

Complications thrombotiques

Le principal symptôme du syndrome des antiphospholipides est la survenue de complications thrombotiques, appelées thrombose. Il se produit en raison d'une coagulation sanguine excessive affectée par les anticorps antiphospholipides. La thrombose peut survenir n'importe où dans le corps, mais le plus souvent, elle survient dans les veines des jambes.

En plus de ces affections, le syndrome des antiphospholipides peut présenter des anomalies neurologiques sous la forme d'un accident vasculaire cérébral ou d'une ischémie transitoire. Surtout, la thrombose peut entraîner une embolie pulmonaire si le thrombus se rompt et pénètre dans les poumons avec du sang. L'embolie pulmonaire est une maladie dangereuse et potentiellement mortelle, qui se manifeste par un essoufflement, une toux et une hémoptysie.

De plus, le syndrome des antiphospholipides s'accompagne souvent de modifications cutanées sous forme de cyanose réticulaire, d'ulcères de jambe ou de lésions nécrotiques au niveau des doigts. Les complications de la grossesse surviennent souvent à la suite du syndrome des antiphospholipides, le plus souvent en raison du développement de caillots sanguins dans les vaisseaux du placenta en développement. Une prééclampsie et une insuffisance placentaire peuvent survenir en cas de complications gynécologiques. Le syndrome des antiphospholipides peut retarder le développement du fœtus.

Le syndrome des antiphospholipides peut entraîner un certain nombre de complications, en plus de celles mentionnées ci-dessus, les plus courantes comprennent également :

  • infarctus du myocarde,
  • thrombocytopénie,
  • épaississement des valves cardiaques,
  • l'anémie hémolytique,
  • protéinurie,
  • hypertension vasculaire,
  • déficience visuelle et auditive,
  • crises de migraine.

5 traitements naturels qui aident à combattre le syndrome des antiphospholipides

Policosanol

Le policosanol est un produit hypocholestérolémique natuel extrait de la souche de canne à sucre, qui contient un mélange d’acides aliphatique dans lequel prédominent l’octocosanol, l’hexacosanol et le tria contanol, ce qui contribue à abaisser le taux de cholestérol. Diverses études ont montré son efficacité contre le syndrome des antiphospholipides. En général, les études suggèrent que le policosanol élimine l’agrégation plaquettaire causée par le collagène et l’acide arachidonique.

Le policosanol doit être évité par les femmes enceintes ou allaitantes   et celles qui sont allergiques ou hypersensibles. L’utilisation en association avec des nitrates, de l’aspirine ou des médicaments qui abaissent le cholestérol ou la tension artérielle doit également être évitée.

Acide aortique

L’extrait aortique est généralement fabriqué à partir du cœur d’animaux (mouton vache ou porc). Il y plusieurs substances dans cet extrait, y compris l’acide aortique qui est terme général qui comprend plusieurs composés, y compris le mésoglycane. Selon les études à ce jour, le mésoglycane présent dans l’acide aortique peut aider à traiter le syndrome des antiphospholipides.

Pycnogénol

Pycnogénol est une marque déposée de la proanthocyanidine, un complexe de bioflavonoides extrait de l’écorce de l’arbre Pinus Maritima, qui pousse sur la côte française. C’est un puissant antioxydant étudié dans la lutte contre les maladies causées par les radicaux libres telles que : Alzheimer, cancer, Dégénérescence maculaire, Glaucome et sénilité. Le pycnogénol est un très bon antioxydant, avec un effet anti-âge, stimule la fonction cérébrale, les capillaires, le système circulatoire veineux, aide la vue, combat les allergies et un complément au diabète. Renforce la fonction sexuelle et améliore la qualité du sperme. Pycnogenol contient des proanthocyanidines oligoères (OPC) ainsi que d’autres bioflavonoïdes : catéchine, épicatéchine, acides phénoliques de fruits (tels que l’acide férulique et l’acide caféique) et la taxifoline.

Pycnogenol peut réduire efficacement le nombre d’évènements thrombotiques (thrombose veineuse profonde et thrombose veineuse superficielle) chez les personnes à haut risque lors de vols long-courriers. L’œdème (gonflement) peut également être réduit.  

Rutine

La rutine est un glycoside jaune flavonolique cristallin présent dans diverses plantes, elle est principalement extraite du sarrasin, du thé noir, de la peau de la pomme, de l’oignon et des agrumes. C’est le traitement le plus efficace de la thrombose veineuse superficielle (SVT), qui est une complication fréquente des varices. Une étude suggère que la rutine contient un médicament naturel appelé Venoruton. Venoruton en combinaison avec une compression élastique ou une thrombectomie, offre de nombreux avantages contre le syndrome des antiphospholipides.

Algue brune

Algue brune contre le syndrome des anti

L’algue brune (Fucus vesiculosis) est une algue qui vit le long des rives nord de l’Atlantique, de l’océan Pacifique et au nord de la mer Baltique. Des études en laboratoire ont révélé les propriétés anticoagulantes des facunes ou des fucoïdanes, que l’on trouve dans les algues brunes, telles que le fucus.

Pour plus d'informations, contactez nos experts : +229 99 54 64 63. 

 

traitement naturel antiphospholipides syndrome des antiphospholipides prise de poids syndrome des antiphospholipides recommandations lupus et syndrome des antiphospholipides traitement syndrome des antiphospholipides syndrome des antiphospholipides physiopathologie syndrome des antiphospholipides et grossesse

Ajouter un commentaire

Anti-spam